Documents pour «Cancer»

Pépé le morse

Lucrèce Andreae

14min54

Sur la plage sombre et venteuse, Mémé prie, Maman hurle, les frangines s'en foutent, Lucas est seul. Pépé était bizarre comme type, maintenant il est mort.

Les enquêtes de la luciole - Volume 7 Lucie au chevet des enfants malades

A partir de 9 ans Lucie la luciole accompagne les enfants malades, dans la longue et difficile épreuve de la maladie qu'ils surmontent, avec l'aide de leurs parents et de la médecine. La série comprend 4 documentaires : Les cellules cancereuses, la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie.

Alice ou l'essor des ions lourds

René BIMBOT

27min48

Naissance et vie de l'accélérateur de particules ALICE à Orsay, jusqu'à son remplacement par le GANIL à Caen. Parallèlement à la formidable évolution technologique des années 1960 à 1985, le film retrace l'histoire d'ALICE, le premier accélérateur au monde à avoir délivré des faisceaux d'ions très lourds. Grâce à cette machine, des découvertes importantes ont été faites tant en physique nucléaire que dans d'autres domaines de la physique atomique, et la France est devenue un pays de premier plan pour la physique des ions lourds.

Mathématiques, Statistiques et Médecine: des collaborations plus que jamais nécessaires

Jean-Christophe THALABARD

1h32min20

A travers le paradigme d’une maladie chronique fréquente, le cancer du sein, nous souhaitons aborder les évolutions de formes de collaborations entre le domaine médical et les chercheurs en mathématiques appliquées. La capacité à observer et quantifier les états physiologiques et pathologiques et approcher leurs variabilités intra- et inter- individuelles a marqué l’entrée dans une médecine dite scientifique dès la fin de 18eme siècle. Dès la seconde moitié du 20eme siècle, le monde anglo-saxon, suivi rapidement par le monde scandinave a su mettre en place des recueils systématiques de mortalités puis d’incidence, dont les analyses ont permis la mise en évidence de facteurs diagnostiques et pronostiques (1) et de suggérer des modèles « mécanicistes » de cancérogénèse (2, 3), qui essayaient de faire le lien entre les données épidémiologiques et les données recueillies au laboratoire. Le lien entre le type de données recueillies et les modalités statistiques d’analyse était bien précisé (15, 14). La prise en compte de facteurs dépendant du temps, dont les expositions hormonales, était et reste un sujet d’importance (6). Parallèlement, des modèles empiriques de prédiction du risque étaient proposés conditionnés par l’existence on non d’antécédents familiaux (5, 4), régulièrement mis à jour en fonction de la découverte de nouveaux marqueurs, avec toute la question de la validation de ces modèles. La mise en évidence des premiers gènes de susceptibilité aux cancers du sein (11) a représente une étape majeure apportée par les techniques d’épidémiologie génétique. Les possibilités offertes par les techniques de génétique moléculaires ont nécessité de nouvelles formes d’analyses. Le rapport entre le nombre de sujets observés et le nombre de variables explicatives potentielles s’est inversé. Les liens génotypes/ phénotypes se révèlent plus complexes et hétérogènes (9). Un des challenges actuels est la possibilité de détecter précocément, par des méthodes fiables et peu invasives, en population les tumeurs susceptibles d’avoir une évolution défavorable (10, 12, 13). La question de la qualité et du type de données recueillies reste cruciale (7, 8) ainsi que celle de la répétabilité des résultats publiés, qui passe par la mise à la disposition des données et des algorithmes. Cette exigence scientifique impose le respect des règles d’utilisation des données.

Les Accélérateurs de particules contre le cancer : le synchrocyclotron

René BIMBOT

06min54

Le synchrocyclotron d'Orsay après 30 ans d'utilisation au service de la recherche nucléaire a été transféré à un usage médical dans le cadre du traitement de certains cancers. Les propriétés spécifiques des faisceaux de protons à haute énergie qu'il produit, permettent de traiter avec précision les tumeurs profondes (oeil et cerveau) sans léser les tissus avoisinants et apportent une amélioration par rapport aux radiothérapies conventionnelles. Vues réelles - schémas explicatifs - images d'archives.

JPS 2017 / Dépistage en médecine générale

1h29min30

Journées des Professionnels de Santé 2017 Formation Médicale Continue des Médecins Généralistes >> Yves-Marie Vincent : Dépistage du cancer du sein >> Emmanuel Prothon et François Petregne : Dépistage du cancer du colon >> Nicolas Rousselot : Dépistage du cancer de la prostate Rendez-vous annuel organisé par l’Unité Mixte de Formation Continue en Santé de l'Université de Bordeaux, les journées des Professionnels de Santé sont l’occasion de faire le point sur la place, les pratiques et les attentes des médecins généralistes et d’échanger sur leur rôle dans la prise en charge et le suivi de certaines maladies.

SFjRO Mars 2017 : Association stéréotaxie et nouvelles molécules

Françoise MORNEX

44min46

Colloque de la SFjRO 9-10-11 Mars 2017  Cours nationaux de radiothérapie en conditions stéréotaxiques Samedi : Ouverture- Perspectives Titre : Association stéréotaxie et nouvelles molécules Intervenante : Françoise Mornex (Lyon) L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée. Réalisation, production : Canal U/3S

SFjRO Mars 2017 : Réirradiation : Quelles localisations / Quelles indications ?

Jerome Doyen

25min06

Colloque de la SFjRO 9-10-11 Mars 2017  Cours nationaux de radiothérapie en conditions stéréotaxiques Samedi : Ouverture- Perspectives Titre : Réirradiation : Quelles localisations / Quelles indications ? Intervenant : Jérome Doyen (Nice)   L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée. Réalisation, production : Canal U/3S

SFjRO Mars 2017 : Evaluation de la réponse thérapeutique : cas des tumeurs cérébrales

Guillaume LOUVEL

25min17

Colloque de la SFjRO 9-10-11 Mars 2017  Cours nationaux de radiothérapie en conditions stéréotaxiques Samedi : Ouverture- Perspectives Titre : Evaluation de la réponse thérapeutique : cas des tumeurs cérébrales Intervenant : Guillaume Louvel (IGR) L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée. Réalisation, production : Canal U/3S

SFjRO Mars 2017 : Evaluation de la réponse thérapeutique : cas des tumeurs pulmonaires

Isabelle PETIT

20min22

Colloque de la SFjRO 9-10-11 Mars 2017  Cours nationaux de radiothérapie en conditions stéréotaxiques Samedi : Ouverture- Perspectives Titre : Evaluation de la réponse thérapeutique : cas des tumeurs pulmonaires Intervenante : Isabelle Petit (Nancy) L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée. Réalisation, production : Canal U/3S

SFjRO Mars 2017 : Evaluation de la réponse thérapeutique : cas des tumeurs hépatiques

Valérie LAURENT

28min22

Colloque de la SFjRO 9-10-11 Mars 2017  Cours nationaux de radiothérapie en conditions stéréotaxiques Samedi : Ouverture- Perspectives Titre : Evaluation de la réponse thérapeutique : cas des tumeurs hépatiques Intervenante : Valérie Laurent (Nancy) L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée. Réalisation, production : Canal U/3S

SFjRO Mars 2017 : Prix Mallet

Eivind BLAIS

28min35

Colloque de la SFjRO 9-10-11 Mars 2017  Cours nationaux de radiothérapie en conditions stéréotaxiques Vendredi : Pathologies d’organe Titre : Prix Mallet Intervenant : Eivind Blais (Bordeaux) L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée. Réalisation, production : Canal U/3S